GreenTech : définition et enjeux durables

Face à l’urgence climatique et à l’accélération du rythme de la transformation numérique, de plus en plus d’acteurs s’intéressent à la GreenTech pour imaginer des solutions innovantes visant à protéger notre planète. Mais que comprend-on sous ce terme et quels enjeux se cachent derrière ?

Explorons ensemble les technologies qui cherchent à révolutionner le développement durable. Avant simple domaine d’innovation, la technologie verte est devenue une réelle norme pour beaucoup de startup. Bienvenue dans l’innovation responsable.

Qu’est-ce que la GreenTech ?

La GreenTech, ou technologie verte en français, est une rencontre entre la révolution numérique et la transition écologique. Il s’agit d’un mouvement né, comme bien souvent, aux États-Unis. Les premiers projets réellement rattachés à ces innovations remontent aux années 2000, peu de temps après les premières startups de l’aire DotCom. Des ingénieurs et des entrepreneurs commencent alors à lancer des initiatives utilisant la technologie pour promouvoir des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Arrivé en Europe dans les années 2010, ce corpus innovant a pris de l’ampleur au cours de la dernière décennie. En 2012, la France met en place le plan Ecotech, visant à soutenir les startups et les projets associatifs remplissant des critères les rattachant à la GreenTech. Cela a été renforcé en 2021 avec l’initiative GreenTech, visant à développer l’innovation verte.

Les acteurs de cette nouvelle tendance sont donc ceux qui construisent les technologies de demain, en plaçant l’écologie et l’éco responsabilité au cœur de leurs enjeux. Le but poursuivi par toutes les entreprises de ce secteur est d’avoir un impact réel sur l’environnement et sur les pratiques écoresponsables. En France, nous pouvons par exemple citer Urban Canopee, une startup proposant des solutions d’urbanisme vert pour réduire l’impact du réchauffement climatique dans nos villes.

Un concept devenu norme Le mouvement GreenTech s

Un concept devenu norme

Le mouvement GreenTech s’est propagé depuis les États-Unis au début des années 2000, puis en Allemagne avant d’arriver en France au cours des années 2010. Aujourd’hui présente partout dans le monde, cette filière innovante a d’abord commencé par le développement de projets se basant sur les premières technologies connectées, avec l’apparition de la bulle tech.

De nos jours, il s’agit d’une tendance qui concerne tous les secteurs : industrie, urbanisme, services, transports… La GreenTech s’ancre parfaitement dans la plupart des sociétés.

Plus qu’une incitation à consommer mieux, les technologies vertes amènent des solutions durables de manière transversale. On peut ainsi citer les briques recyclées créées par cette entreprise néo-Zélandaise, ou encore les logements faits de containers, véritable mode de l’immobilier durable.

Comment la technologie peut-elle contribuer au développement durable ?

Il s’agit pour certain d’un paradoxe : comment la technologie peut-elle être une solution aux enjeux climatiques ? Pourtant, la GreenTech tend à prouver que cela est possible. Un mélange d’innovation et d’ingénierie de haut vol pour trouver des solutions réduisant l’impact de l’Humain sur Terre.

Le numérique est l’un des exemples les plus parlants de l’implantation de cette filière dans notre quotidien. Les smart cities ont ainsi apporté de nombreuses innovations au quotidien des habitants des villes. Végétalisation, écomobilité, production d’énergie par la méthanisation… Autant de transformations portées par des startups dédiées à une vision du futur responsable.

C’est d’ailleurs pour faciliter le développement de projets impactant que la France et l’Europe investissent depuis plusieurs années dans des programmes de valorisation des initiatives durables. Ainsi, des solutions d’amorçage dédiées aux jeunes pousses de moins de quatre ans sont proposées. Il existe aussi un label GreenTech pour donner plus de visibilité à un projet tout en proposant des accompagnements solides pour accompagner la croissance.

Un catalyseur d’innovation verte

La GreenTech est un domaine en constante évolution, qui offre des solutions durables pour réduire l’impact de l’Humain sur la planète. Cette technologie verte s’est transformée en un véritable outil de centralisation des innovations durables au cours des dernières années. Elle ne représente plus un domaine spécifique de l’innovation, mais une tendance globale, présente dans de nombreux secteurs.

Bien sûr, il y a des entreprises que l’on peut qualifier d’acteurs de la filière, car leur vocation et leurs produits sont entièrement dédiés à l’innovation durable. Pour autant, on note que de plus en plus d’acteurs lancent des initiatives vertes en interne. Le fait d’opter pour des solutions orientées vers la préservation de l’environnement est d’ailleurs devenu un véritable argument marketing au cours des dernières années.

Attention au Greenwashing

La GreenTech est un domaine en forte croissance, qui vise donc à utiliser des technologies propres et durables pour protéger l’environnement. Cependant, il est devenu de plus en plus fréquent que certains acteurs utilisent des tactiques dites de greenwashing.

Elles consistent à utiliser un projet de faible envergure écologique dans une stratégie marketing pour redorer le blason d’une marque. On voit cela notamment dans des entreprises souffrant d’une image négative sur l’impact écologique.

Ce phénomène est entre autre dû à l’attractivité des labels et des projets verts sur le marché. Le consommateur se tourne de plus en plus vers des solutions jugées responsables ou éco-positives. Dans cette logique, les investisseurs se tournent de plus en plus vers des entreprises et des startups ayant un engagement public en faveur de l’environnement. Malgré tout, il est important de souligner que dans le lot, certains projets ont un réel impact positif sur l’environnement.

Le futur de la GreenTech

Les prochaines années s’annoncent prometteuses pour la GreenTech. De plus en plus impactante, cette firme semble avoir imposé au marché l’idée que de propres technologies durables doivent se démocratiser et devenir la norme. Des acteurs du domaine se positionnent sur des marchés concurrentiels, comme Lhyfe et son hydrogène propre ou encore Matter’up et son béton bas-carbone.

Il semble cependant que la GreenTech se sépare en deux blocs, qui vont de plus en plus se distinguer dans les prochaines années. D’un côté, celui des expérimentations, cherchant de nouveaux modèles de sociétés au travers de l’innovation. De l’autre, celui de la norme, presque invisible tant l’innovation verte est devenue un enjeu pour tous les secteurs d’industrie.

La GreenTech est donc un domaine en plein essor. Oui, le marché est arrivé à maturité, mais pour autant il continue d’évoluer, au rythme des nouveaux enjeux climatiques. Soutenir les initiatives dans ce secteur est donc primordial, pour donner toutes ses chances à un secteur qui souhaite ouvrir la voie pour le monde de demain.