FinTech : la révolution du secteur financier

Les transformations technologiques concernent tous les secteurs. L’un des meilleurs exemples est la FinTech. Alors que le secteur financier et bancaire peut paraître rigide, institutionnalisé, il est pourtant le décor d’une grande révolution technologique depuis quelques années. Néo Banques, crowdfunding, applications de courtage… Les progrès technologiques sont partout autour de nous dès lors que l’on parle de finances.

Cette technologie ouvre de nouveaux horizons aux consommateurs et à l’industrie financière. Avec la FinTech, le consommateur bénéficie de services plus simples, accessibles et rapides, avec parfois quelques déconvenues.

C’est quoi la FinTech ?

La Fintech est une contraction de l’expression anglaise Financial Technology (Technologie financière) qui fournit des services financiers grâce à des solutions innovantes. Cela inclut des banques en ligne, des outils de paiement mobile, les plateformes de financement participatif, les épargnes et les investissements simplifiés, les assurances et les crédits nouvelle génération ainsi que le conseil financier en ligne.

Beaucoup de ces technologies bénéficient de la montée en puissance des algorithmes ainsi que de l’intelligence artificielle, notamment dans l’assistance à la gestion et à la prise de décision. Un certain nombre d’acteurs se sont aussi positionnés dès leur lancement sur les solutions numériques de blockchain, cette innovation majeure apparue il y a quelques années pour sécuriser la transmission d’informations.

On voit apparaître les premières startups de la FinTech il y a plusieurs décennies, au début des années 2000, notamment avec la création de PayPal. Avec une demande forte dans un marché jusqu’alors stagnant et institutionnalisé, les solutions innovantes apportant plus de simplicité ont sû s’imposer rapidement comme des concurrents aux acteurs traditionnels.

Depuis quelques années, ce sont les néo banques, ou banques en ligne, qui ont commencé à convaincre le grand public. Avec des offres plus accessibles, des services de gestion de compte simplifiés, mais aussi des services clients modernisés grâce aux chatbots et autres outils de support en ligne, elles rivalisent avec les plus grandes enseignes du marché bancaire.

famille de fintech en france

Le cas du crowdfunding

La FinTech est intrinsèquement liée à l’émergence des technologies du web. L’un des domaines ayant le plus bénéficié de ces innovations reste celui du financement, personnel ou d’entreprises. Ainsi, dès la fin des années 2000, on voit apparaître les premières plateformes de financement participatif. Pour la première fois, des particuliers peuvent en toute simplicité soutenir et apporter de la trésorerie à des projets qui leur plaisent.

Depuis, ce secteur a pris de l’ampleur, sortant du simple registre du financement d’entreprises. On voit ainsi apparaître des plateformes de crowdfunding de plus en plus variées : projets immobiliers, cagnottes personnelles, cadeaux collectifs… Si ces solutions nous semblent aujourd’hui normalisées, elles n’en restent pas moins des innovations réelles apportées par le domaine de la FinTech.

Quel impact de la FinTech ?

Comme toute transformation technologique, la FinTech a un impact sur son secteur. Cela mène, bien sûr, à une transformation des habitudes pour le consommateur, mais aussi à une obligatoire mue pour les acteurs traditionnels.

La remise en question des banques traditionnelles

L’impact sur les acteurs financiers et bancaires est non négligeable. En effet, l’apparition d’entreprises proposant des solutions différentes, innovantes, dans un domaine pourtant peu mobile, a forcé le marché à se réinventer. Tout d’abord, c’est au travers de la facilité d’accès aux produits financiers que cela se passe. Que ce soit au travers des plateformes de crowdfunding ou via les assurances et les organismes de crédits nouvelle génération, l’accès à ces services est devenu plus simple. Une transformation qui a forcé les entreprises installées à repenser leurs offres, en partie du moins.

Car dans l’ensemble, le marché n’a pas pour l’heure été bouleversé. Par exemple, les banques traditionnelles restent prépondérantes sur le marché. Pour autant, depuis la crise de 2008, mais aussi face à la rigidité des acteurs institutionnels, on note un partage de plus en plus équitable du marché : en France, sur l’ensemble des clients ayant changé de banque en 2022, 55 % se sont dirigés vers une banque traditionnelle, là où 49 % se sont orientés vers une banque en ligne ou une néo banque. Des chiffres qui tendent à prouver l’érosion de la place des banques traditionnelles.

Les néo banques se cherchent encore

Si l’arrivée des innovations liées à la FinTech a donc créé une place pour les startups et autres entreprises innovantes du secteur, il faut tout de même noter qu’il ne s’agit encore que d’un marché en maturation. Ainsi, le modèle d’affaires de beaucoup de ces acteurs a évolué d’années en années.

Pas de quoi rafraîchir le consommateur pour autant. Le modèle freemium a beau disparaître des offres des néo banques et autres assurances nouvelle génération, on note une popularité croissante auprès du grand public. Cela malgré, aussi, des scandales à répétition, comme dans le cas de N26. Une startup qui a pu, malgré cette polémique, lever 900 millions d’euros dans son dernier tour de table en date.

Quel futur pour la FinTech ?

La FinTech est donc un secteur encore en pleine croissance, laissant imaginer les possibilités nombreuses pour le futur. Un dernier exemple de la vigueur du marché, c’est l’intérêt porté par les GAFAM au domaine. Ainsi, depuis quelques années, Apple et Google se sont positionnés en intégrant à leurs systèmes d’exploitation mobiles des solutions de paiement, transformant votre smartphone en carte bancaire.

Si, pour certains secteurs de l’innovation technologique, la question peut se poser quant à la pérennité des startups, pour ce qui est de la FinTech, les probabilités sont hautes pour que la tendance aille dans le bon sens. Les consommateurs semblent demandeurs de plus de solutions flexibles, la défiance à l’égard des sociétés bancaires et financières traditionnelles grandit, ce qui crée les conditions idéales pour encore plus d’innovations. Tout cela sans prendre en compte tout un pan de la FinTech : la démocratisation de l’investissement boursier.

Une variété d’applications et de services innovants sont disponibles pour aider les gens à profiter des avantages de l’utilisation des technologies financières. Les consommateurs bénéficient d’un plus grand contrôle sur leurs finances grâce à des plateformes technologiques performantes et évolutives, tandis que les entreprises peuvent mettre en place des systèmes et services plus efficaces pour servir leurs clients. La Fintech représente aussi une opportunité cruciale pour le secteur financier, car elle permet aux acteurs traditionnels comme innovants d’attirer de nouveaux publics au travers de services de plus en plus disruptifs.