AgroTech : technologie au service de l’agriculture et de l’écologie

Alors que la transition écologique est au centre des préoccupations, des questions se posent sur le futur de l’agriculture. Entre les partisans de l’intensif et du raisonné se trouve l’AgroTech. Un ensemble de solutions technologiques permettant d’imaginer une production alimentaire plus respectueuse et optimisée grâce aux innovations.

Aujourd’hui, de nouvelles technologies d’AgroTech apparaissent fréquemment. Des drones pour surveiller les cultures aux outils de mesure des sols, en passant par les outils d’agriculture urbaine, autant de solutions pour peut-être parvenir à fournir des solutions pour répondre aux enjeux de la transition écologique et nourrir la population mondiale grandissante.

Si un grand chantier reste sur le plan de l’adoption de cet ensemble technologique par les premiers concernés, les agriculteurs, elle n’en reste pas moins une voie d’avenir. Alors découvrons ensemble ce monde d’innovations vertes !

Qu’est-ce que l’AgroTech ?

L’AgroTech est un terme qui désigne l’alliance des mots agriculture et technologie. Elle permet d’améliorer les productions agricoles et facilite le travail des agriculteurs. Les prévisions portent à croire que nous serons 10 milliards d’habitants sur Terre d’ici une vingtaine d’années. Autant de personnes à nourrir, un véritable défi déjà prégnant avec nos 8 milliards actuels. Pour y parvenir, la transition vers une agriculture écologique, durable et technologique s’est présentée comme une évidence pour certains porteurs de projets.

Ainsi, des start-ups AgriTech voient le jour pour faire face à ce nouveau défi. Elles permettent aux acteurs du marché de mettre en place des pratiques de production durables et respectueuses des ressources limitées disponibles sur Terre. Avec l’apparition d’IA plus puissante, on note depuis une dizaine d’années la mise sur le marché d’outils tournés vers l’accompagnement embarqué de l’agriculteur, voire la mise en place de solutions auto-gérées.

Dans ce contexte, de plus en plus d’incubateurs et d’accélérateurs se tournent vers l’accompagnement des entreprises innovantes de ce secteur. On note ainsi des formations et des programmes de R&D embarqués de plus en plus poussés. En effet, si ces jeunes pousses sont souvent porteuses de solutions prometteuses, elles ont besoin, comme beaucoup d’entreprises, d’un accompagnement puissant pour accompagner leur croissance.

AgroTech : une technologie au service de l’agriculture et de l’écologie

Quelles technologies pour l’AgroTech ?

L’AgroTech comprend un large éventail de produits technologiques différents qui peuvent être utilisés pour améliorer la production agricole et réduire son impact sur l’environnement. On retrouve ainsi des drones pour le monitoring des cultures, des capteurs IoT (Internet of Things) pour mesurer la qualité des sols, de l’eau, ou encore les logiciels d’analyse prédictive qui peuvent être utilisés pour optimiser les rendements.

Si l’agriculture connectée passe par l’algorithme, mais aussi les drones, elle inclut tout de même ses composantes low-tech. Ainsi, on trouve dans les innovations l’usage de containers et de terreaux adaptés pour favoriser la pousse de buissons fruitiers en milieux urbains, mais aussi la reconversion de roof-tops en serres urbaines, notamment dans les villes de New-York et Chicago. Autant d’applications qui font passer l’agriculture dans un nouveau monde.

Comment l’AgroTech peut aider les agriculteurs ?

On ne va pas se mentir, le métier d’agriculteur n’est pas une sinécure. Pourtant, il s’agit d’un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de notre société. La technologie est donc un allié logique pour venir simplifier ce métier, mais aussi maximiser les résultats des exploitations.

Les outils AgriTech permettent ainsi aux agriculteurs de gérer plus efficacement leur exploitation, notamment en accédant directement à des informations actualisées sur les conditions et prévisions météorologiques, les ventes ou encore le stockage. L’analyse de données par des algorithmes spécialisés est l’un des principaux axes de développement de l’AgroTech, du moins celui qui est le plus adopté par les utilisateurs. Un moyen de simplifier la gestion d’une exploitation.  

Pour l’agriculteur, l’AgroTech a aussi apporté la robotique dans les champs. Du drone surveillant troupeaux et cultures jusqu’aux tracteurs autonomes pour semer ou récolter, autant d’outils venant automatiser des pans entiers de la gestion d’une culture.

Un levier de la transition écologique

Cet ensemble de technologies au service de l’agriculture n’est pas uniquement vertueux pour les agriculteurs. En effet, il vient ouvrir la voie à une hypothèse d’entre deux : ni trop raisonnée, ni trop intensive, l’AgroTech propose l’usage de la technologie comme outil de transition.

L’AgroTech optimise l’usage de l’eau

L’AgroTech est avant tout une agriculture boostée aux algorithmes. Se reposer sur la capacité d’analyse de ces outils permet donc, avant toutes choses, d’imaginer une meilleure répartition des ressources dans le cadre d’une exploitation.

Par exemple, l’usage de capteurs connectés permet de surveiller les niveaux d’humidité des sols afin d’adapter l’irrigation et l’arrosage des champs. L’usage de drones permet aussi de surveiller les données concernant les cultures : taux de chlorophylle, particules stagnantes… Autant de données inaccessibles ou presque sans ces technologies, permettant à l’agriculteur d’optimiser sa stratégie de culture.

Une technologie durable

Ces technologies permettent également aux agriculteurs d’accéder à des données plus précises et actualisées concernant l’état sanitaire des cultures. Une manière de mieux surveiller la qualité des plantations pour anticiper les quantités pouvant, in fine, être mises en vente.

Elles offrent également un rapport complet sur la qualité et le rendement des cultures tout au long du cycle de vie, ce qui permet aux producteurs d’améliorer constamment le processus de production. L’usage des algorithmes permet à la culture de mieux se placer dans le temps long, favorisant l’analyse de données pour optimiser les plantations futures.

Quels défis pour l’AgroTech ?

Bon, oui l’agriculture technologique semble avoir beaucoup d’arguments en sa faveur. Mais pour autant, elle ne va pas devenir dès demain la nouvelle norme de culture. Certains freins jouent en sa défaveur.

Les réticences à la technologie

Comme souvent, lorsque l’on parle de technologie, le premier des freins est la réticence technologique. L’utilisateur final n’a pas l’habitude de cohabiter avec des techniques incluant des algorithmes automatisant le métier, souvent au travers de la crainte d’une perte de contrôle nocive sur l’activité.

Le difficile changement de système

Il faut aussi prendre en compte les difficultés à convaincre des agriculteurs installés dans des fonctionnements anciens. L’agriculture moderne, bien que source de division, fonctionne sur un fragile équilibre. Cela est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles l’adoption de nouvelles technologies agricoles se fait avant tout dans des niches ou par des acteurs de petite taille, dans un premier temps. Le risque est moindre, car il s’agit fréquemment d’agriculteurs faiblement impactés par la structure actuelle.

Quel futur pour l’Agrotech ?

Difficile de prévoir les évolutions à venir pour ce domaine technologique. Si de nombreuses start up se lancent, à l’image de Naïo ou Agrilyst, elles restent principalement cantonnées à des champs expérimentaux. On note d’ailleurs que beaucoup d’acteurs ont fait le choix de se tourner vers l’agriculture individuelle. Le consommateur final, à savoir vous et moi, est bien plus prêt à s’emparer des nouvelles technologies pour cultiver sa parcelle de tomate, même depuis un appartement.

Ainsi, des startups comme Agricool ou encore Mon Potager se sont lancées dans l’aventure de la micro-production. Dans des registres proches, Bluebees et autres plateformes viennent soutenir financièrement, au travers du crowdfunding, des projets agricoles d’avenir.

Face à la nécessité urgente de réduire l’impact environnemental de l’agriculture, le recours à des technologies innovantes est une solution qui s’avère donc prometteuse. Avec l’AgriTech, les agriculteurs disposent désormais d’une panoplie complète de moyens avancés pour optimiser leurs productions et améliorer leur travail quotidien tout en répondant aux exigences écologiques modernes. Le chemin à parcourir reste cependant grand, laissant encore la place à de nombreuses innovations dans ce secteur.