5 revenus passifs pour les freelances

Pour les freelances, il est important de développer des revenus passifs. Dépendre d’une seule source financière reste une stratégie risquée, l’auto-entreprise dépendant beaucoup d’aléas économiques. Cependant, pour ne pas se laisser déborder par une multitude de projets, il est important de bien cibler ses revenus passifs.

Il est également essentiel de ne pas se précipiter sur ces sources d’argent et de prendre le temps de trouver les meilleures stratégies de monétisation pour son activité. Dans cet article, nous allons explorer cinq idées de revenus passifs qui s’adaptent aux spécificités des métiers freelances.

Pensez à répartir votre temps

Avant de développer les 5 idées de revenus passifs, rappelons un point important. La répartition du temps est un point crucial dans le bon développement d’une activité freelance. Il est essentiel de trouver un équilibre entre l’exploitation de ses sources de revenus passifs et la poursuite de son activité principale.

Si l’on ne prend pas le temps de gérer correctement ses projets annexes, ils peuvent finir par prendre trop de temps et d’énergie, au détriment de son activité principale. C’est pourquoi il est important de veiller à une répartition équilibrée de son temps et de ne pas se laisser distraire par les revenus passifs. En gérant adéquatement son temps, il est possible de tirer le meilleur parti de ses sources de revenus passifs tout en continuant à développer le cœur de votre activité, celle qui vous a fait devenir freelance.

Nos 5 idées de revenus passifs pour les freelances

Développez des revenus passifs en tant que freelance pour optimiser votre trésorerie. Edition de sites, Vente de produits numériques, Micro-Investissements, Monétisation des réseaux sociaux et Abonnements sont nos 5 idées.

La vente de produits numériques

Les freelances peuvent vendre différents types de produits numériques, tels que des e-books, des cours en ligne, des logiciels ou des templates de documents. Généralement, l’activité principale est une bonne source d’idées ou de contenus pour cela. Pour mettre en place la vente de ces produits, il est important en amont de préparer une stratégie marketing, même minimaliste. Site internet, réseaux sociaux et tunnels de ventes, ces éléments doivent être identifiés et conçus en amont.

Certains outils en ligne, comme System.io ou Gumroad, peuvent faciliter la vente de vos formations ou e-books. Vous pouvez aussi utiliser des espaces comme Etsy pour commercialiser vos templates ! Ces plateformes permettent de rendre le mot passif réel. Elles incluent, en effet, un grand nombre d’outils d’automatisation qui minimisent le temps à consacrer à la gestion de ces produits.

Micro investissements

Les micro-investissements sont une option intéressante pour les freelances qui souhaitent diversifier leurs sources de revenus. Il existe différents types de micro-investissements adaptés aux freelances, tels que les prêts peer-to-peer, les fonds de placement ou les actions en Bourse. Pour mettre en place ces micro-investissements, il est recommandé de se renseigner sur les différentes options disponibles et de choisir celle qui convient le mieux à ses besoins et à son profil de risque. Il est également important de veiller à diversifier ses investissements afin de réduire les risques.

N’hésitez pas à vous rapprocher de spécialistes et conseillers, vos banquiers, par exemple, peuvent être sources de suggestions, mais aussi de cadrage pour éviter de perdre votre argent dans des paris risqués.

Édition de site

Il est possible de monétiser un site Internet en tant que freelance en utilisant différentes stratégies, telles que l’affiliation, la publicité ou la revente de liens.

L’affiliation consiste à promouvoir des produits ou des services sur son site et à recevoir une commission sur chaque vente réalisée grâce à son site. La publicité consiste à afficher des annonces sur son site et à être rémunéré en fonction du nombre de clics ou de vues générés par ces annonces, le CPC ou le CPM. La revente de liens consiste à vendre des liens vers son site à d’autres sites ou à des annonceurs. Pour ce dernier exemple, privilégiez le passage par des plateformes intermédiaires reconnues. Les règles de Google en termes de vente de liens sont très strictes, vous ne voulez pas être pénalisé ou pénaliser vos clients.

L’important en édition de site reste votre capacité à lui donner de la visibilité. Cette option est donc avant tout réservée aux freelances travaillant dans le domaine du SEO, du community management ou de la publicité en ligne.

Monétisation de réseaux

Il est possible d’utiliser ses réseaux pour générer des revenus passifs en mettant en place des partenariats ou de l’affiliation. Les partenariats consistent à travailler avec d’autres entreprises ou indépendants pour promouvoir leurs produits ou services auprès de sa propre audience. L’affiliation, comme vu précédemment, consiste à promouvoir des produits ou des services sur ses réseaux et à recevoir une commission sur chaque vente réalisée grâce à ces réseaux.

Attention, cette source de revenus nécessite une audience très développée : soit un grand nombre d’utilisateurs, soit une niche avec une pertinence très forte. Nous vous conseillons ainsi de ne pas miser sur cette option pour un revenu passif immédiat. Il s’agit plutôt d’un projet à long terme, pouvant être développé progressivement.

Abonnements

Il est possible de proposer des abonnements à une newsletter, un centre de ressources, des entretiens de blog ou de site en tant que freelance. Pour mettre en place ces abonnements de manière efficace, il est recommandé de créer un contenu de qualité, mais surtout de proposer une réelle valeur ajoutée à votre audience. N’hésitez pas, en amont de ce projet, de vous renseigner sur ce que proposent d’autres freelances.

Votre propre activité peut aussi inspirer des revenus passifs ou semis passifs ! En fonction de vos services, vous pouvez ainsi proposer des solutions d’entretiens de site web, ou bien du reporting mensuel de données clés. Il s’agit de tâches peu chronophages pouvant vous permettre de créer des compléments de revenus avec un minimum d’efforts.

Bien sûr, il ne s’agit que de 5 idées de revenus passifs parmi tant d’autres. Chacune d’entre elles mérite d’être testée sans attentes, afin de maîtriser ses spécificités. Il est important de toujours réfléchir selon les critères suivants pour un bon revenu passif :

  • Peu chronophage
  • Automatisable
  • Répond à un besoin
  • Tarification adaptée
  • En lien avec les compétences maîtrisées

Il est recommandé de faire du A/B testing pour trouver la meilleure stratégie de monétisation pour son activité et de ne pas se précipiter sur ces idées de revenus passifs, mais de prendre le temps de les mettre en place de manière efficace.

En somme, les revenus passifs peuvent être une source de revenus intéressante pour les freelances, mais il est important de les gérer de manière prudente et de ne pas négliger son activité principale.